Interprétation des rêves et des songes

L’interprétation des rêves et des songes

La première chose à savoir est que, contrairement aux idées reçues, tout le monde rêve. Les jeunes et les moins jeunes, les femmes et les hommes, même les animaux : tous possèdent cette capacité, lorsqu’ils sont endormis, à rêver de tout et de rien. Bien que de nombreuses questions liées à cet état restent encore à ce jour sans réponses, la science permet jour après jour de décoder encore un peu plus les mystères des rêves produits lorsque nous dormons.

Qu’est-ce qu’un rêve ou un songe ?

Ce sont des mécanismes complexes liés à l’activité de notre cerveau durant notre sommeil.
Ils se caractérisent par la représentation d’images, de sons, d’odeurs, de sensations, pareils à ce qui pourrait se produire dans la réalité. Le songe est identique, on pourrait même parler de synonyme, mais avec une connotation plus poétique ou religieuse.
Le sommeil est divisé en plusieurs cycles successifs. Ils sont au nombre de 4 à 6, d’une durée pour chacun d’environ 90 minutes. Les rêves font leur apparition lors de toutes les phases du sommeils. On se souvient plus facilement de nos rêves quand on se réveilles pendant le sommeil paradoxal lui-même précédé par 3 autres phases : l’endormissement, le sommeil léger et le sommeil profond.
Ils se forment grâce (ou à cause) d’événements vécus lors de l’éveil. Il peut s’agir de moments qui se sont déroulés le même jour, il y a un an, ou encore à une époque plus lointaine comme l’enfance par exemple. Les rêves ne feront donc pas forcément suite à un événement marquant d’une journée. Le plus souvent ils se rapportent à des détails qui n’ont aucun rapport entre eux et qui, ajoutés pêle-mêle, constitueront une nouvelle forme de réalité dans laquelle évolue l’individu.
Les cauchemars, quant à eux, sont également des rêves, mais dont le contenu est déplaisant. Ils sont fréquemment source de peur, d’une tension pouvant devenir si intense qu’ils provoquent bien souvent un réveil brutal de la personne.

À quoi cela peut-donc bien servir de rêver ?

La première information à connaitre et qui peut surprendre, est de savoir qu’un individu va rêver en moyenne 100 minutes pour une nuit de 7 à 8 heures.
Et ce temps passé à rêver n’est pas inutile. En effet, il s’agit de notre inconscient qui s’exprime et qui permet à notre esprit d’effectuer de multiples actions destinées à le maintenir en forme.
Lorsque nous rêvons, il faut savoir que notre cerveau fonctionne autant que lorsqu’il est éveillé. Mais délesté des activités auxquelles nous le soumettons lorsque nous sommes éveillés, il a alors la capacité de se réorganiser, à sa manière, afin d’être en meilleur santé et plus efficace lors du réveil.
Rêver, c’est aussi une soupape de sécurité face à tout ce que nous développons dans la réalité, telle que la frustration et la colère. C’est une façon de pouvoir lâcher prise, de réguler notre humeur, de pouvoir réaliser des envies, des fantasmes, bref tout ce qui n’est parfois pas possible d’effectuer dans la réalité. Pendant que nous rêvons, nous avons la possibilité d’explorer des endroits que nous aimerions visiter, avoir des discussions avec des gens que nous n’osions pas aborder ou encore exercer certaines activités. Tout cela dans le but d’établir une forme d’équilibre de notre être.
Si l’on devait résumer l’utilité que représente le fait de rêver, on pourrait dire que les rêves sont des sortes de clés offertes par notre esprit dont le but est de nous aider à appréhender le quotidien.

Comment interpréter un rêve ?

L’interprétation des rêves se fait grâce la signification symbolique de ces derniers.
Il faut tout d’abord avoir à l’esprit que ce dont vous rêvez vous concerne directement. Et même si ce rêve vous semble concerner une autre personne, un lieu qui vous est inconnu ou une situation à laquelle vous n’avez jamais été confronté (e) : il y a forcément un lien avec vous.
Rêver, c’est avant tout assister à une succession d’images, souvent surprenantes et incompréhensibles au premier abord. Il faut savoir mettre les choses en perspectives et ne surtout pas tenter de déchiffrer au premier degré ce dont on a rêvé.
Par exemple, il ne faut jamais penser que si l’on se met à rêver que l’on tombe dans l’eau et que l’on se noie, cela signifie qu’il ne faut surtout pas aller le lendemain à la piscine par peur de se noyer. Dans cette situation, la noyade représente le symbole d’une situation difficile dans laquelle on ne trouve pas de solution et qui peu à peu nous entraine vers le bas.
Autre exemple, vous avez rêvé que vous trouviez une valise pleine d’argent. La première idée qui vous vient à l’esprit serait de penser que vous allez devenir riche. Mais prenez le temps d’examiner ce que l’argent peut vraiment représenter. Peut-être, au contraire, que votre rêve indique la perte d’une somme d’argent qui, une fois perdue, vous fait comprendre que vous étiez peut-être plus riche que ce que vous pensiez ? Ou peut-être que l’argent est, tout simplement, le symbole de la représentation d’une réussite passée ou future ?
En résumé, on pourrait dire qu’il s’agit de votre inconscient qui cherche à vous faire prendre conscience de quelque chose, à travers une symbolique véhiculée par ce dont vous rêvez.

Comment faire ?

L’hypnothérapie reste l’un des meilleurs moyens dans l’interpretation des songes.
Mais avant d’en arriver à interpréter votre rêves , il vous faudra mettre en place une pratique qui vous permettra de préparer en amont le travail du professionnel qui vous recevra.
Celle-ci est de penser à prendre des notes de vos rêveries dès votre réveil, au saut du lit. Pour cela rien de plus facile, pensez simplement à vous munir d’une feuille de papier et d’un stylo, posés sur la table de chevet, juste avant de vous endormir. Dès que vous serez réveillé (e), vous pourrez ainsi prendre des notes. Le lieu, le moment, les personnes ainsi que les actions effectuées : il s’agit des principaux éléments qu’il vous faudra indiquer sur votre feuille.
Vient ensuite la séance d’interprétation de votre rêve.
Chaque rêves est donc constitué de nombreux symboles qu’il va falloir prendre en considération afin d’en retirer une conclusion pertinente sur le message délivré par l’inconscient.

L’hypnothérapeute HUMANISTE, un professionnel à votre écoute

L’hypnothérapeute Humaniste est un professionnel de l’hypnose qui intervient pour lutter contre de nombreux maux tels que le stress, les addictions, les troubles du sommeil, etc.
Il utilise des techniques d’Hypnose basé sur la thérapie symbolique simple et avancé. Il est donc tout à fait indiqué de faire appel à ses services dans l’objectif d’interpréter ce que vous ressentez lorsque vous rêvez ainsi que le sens de votre rêve.
Une fois que vous lui aurez exposé votre problématique, en vous aidant des notes que vous aurez prises lors de vos réveils, la séance d’interprétation de votre rêve pourra commencer.

L’interprétation des rêves et des songes

La première chose à savoir est que, contrairement aux idées reçues, tout le monde rêve. Les jeunes et les moins jeunes, les femmes et les hommes, même les animaux : tous possèdent cette capacité, lorsqu’ils sont endormis, à rêver de tout et de rien. Bien que de nombreuses questions liées à cet état restent encore à ce jour sans réponses, la science permet jour après jour de décoder encore un peu plus les mystères des rêves produits lorsque nous dormons.

Qu’est-ce qu’un rêve ou un songe ?

Ce sont des mécanismes complexes liés à l’activité de notre cerveau durant notre sommeil.
Ils se caractérisent par la représentation d’images, de sons, d’odeurs, de sensations, pareils à ce qui pourrait se produire dans la réalité. Le songe est identique, on pourrait même parler de synonyme, mais avec une connotation plus poétique ou religieuse.
Le sommeil est divisé en plusieurs cycles successifs. Ils sont au nombre de 4 à 6, d’une durée pour chacun d’environ 90 minutes. Les rêves font leur apparition lors de toutes les phases du sommeils. On se souvient plus facilement de nos rêves quand on se réveilles pendant le sommeil paradoxal lui-même précédé par 3 autres phases : l’endormissement, le sommeil léger et le sommeil profond.
Ils se forment grâce (ou à cause) d’événements vécus lors de l’éveil. Il peut s’agir de moments qui se sont déroulés le même jour, il y a un an, ou encore à une époque plus lointaine comme l’enfance par exemple. Les rêves ne feront donc pas forcément suite à un événement marquant d’une journée. Le plus souvent ils se rapportent à des détails qui n’ont aucun rapport entre eux et qui, ajoutés pêle-mêle, constitueront une nouvelle forme de réalité dans laquelle évolue l’individu.
Les cauchemars, quant à eux, sont également des rêves, mais dont le contenu est déplaisant. Ils sont fréquemment source de peur, d’une tension pouvant devenir si intense qu’ils provoquent bien souvent un réveil brutal de la personne.

À quoi cela peut-donc bien servir de rêver ?

La première information à connaitre et qui peut surprendre, est de savoir qu’un individu va rêver en moyenne 100 minutes pour une nuit de 7 à 8 heures.
Et ce temps passé à rêver n’est pas inutile. En effet, il s’agit de notre inconscient qui s’exprime et qui permet à notre esprit d’effectuer de multiples actions destinées à le maintenir en forme.
Lorsque nous rêvons, il faut savoir que notre cerveau fonctionne autant que lorsqu’il est éveillé. Mais délesté des activités auxquelles nous le soumettons lorsque nous sommes éveillés, il a alors la capacité de se réorganiser, à sa manière, afin d’être en meilleur santé et plus efficace lors du réveil.
Rêver, c’est aussi une soupape de sécurité face à tout ce que nous développons dans la réalité, telle que la frustration et la colère. C’est une façon de pouvoir lâcher prise, de réguler notre humeur, de pouvoir réaliser des envies, des fantasmes, bref tout ce qui n’est parfois pas possible d’effectuer dans la réalité. Pendant que nous rêvons, nous avons la possibilité d’explorer des endroits que nous aimerions visiter, avoir des discussions avec des gens que nous n’osions pas aborder ou encore exercer certaines activités. Tout cela dans le but d’établir une forme d’équilibre de notre être.
Si l’on devait résumer l’utilité que représente le fait de rêver, on pourrait dire que les rêves sont des sortes de clés offertes par notre esprit dont le but est de nous aider à appréhender le quotidien.

Comment interpréter un rêve ?

L’interprétation des rêves se fait grâce la signification symbolique de ces derniers.
Il faut tout d’abord avoir à l’esprit que ce dont vous rêvez vous concerne directement. Et même si ce rêve vous semble concerner une autre personne, un lieu qui vous est inconnu ou une situation à laquelle vous n’avez jamais été confronté (e) : il y a forcément un lien avec vous.
Rêver, c’est avant tout assister à une succession d’images, souvent surprenantes et incompréhensibles au premier abord. Il faut savoir mettre les choses en perspectives et ne surtout pas tenter de déchiffrer au premier degré ce dont on a rêvé.
Par exemple, il ne faut jamais penser que si l’on se met à rêver que l’on tombe dans l’eau et que l’on se noie, cela signifie qu’il ne faut surtout pas aller le lendemain à la piscine par peur de se noyer. Dans cette situation, la noyade représente le symbole d’une situation difficile dans laquelle on ne trouve pas de solution et qui peu à peu nous entraine vers le bas.
Autre exemple, vous avez rêvé que vous trouviez une valise pleine d’argent. La première idée qui vous vient à l’esprit serait de penser que vous allez devenir riche. Mais prenez le temps d’examiner ce que l’argent peut vraiment représenter. Peut-être, au contraire, que votre rêve indique la perte d’une somme d’argent qui, une fois perdue, vous fait comprendre que vous étiez peut-être plus riche que ce que vous pensiez ? Ou peut-être que l’argent est, tout simplement, le symbole de la représentation d’une réussite passée ou future ?
En résumé, on pourrait dire qu’il s’agit de votre inconscient qui cherche à vous faire prendre conscience de quelque chose, à travers une symbolique véhiculée par ce dont vous rêvez.

Comment faire ?

L’hypnothérapie reste l’un des meilleurs moyens dans l’interpretation des songes.
Mais avant d’en arriver à interpréter votre rêves , il vous faudra mettre en place une pratique qui vous permettra de préparer en amont le travail du professionnel qui vous recevra.
Celle-ci est de penser à prendre des notes de vos rêveries dès votre réveil, au saut du lit. Pour cela rien de plus facile, pensez simplement à vous munir d’une feuille de papier et d’un stylo, posés sur la table de chevet, juste avant de vous endormir. Dès que vous serez réveillé (e), vous pourrez ainsi prendre des notes. Le lieu, le moment, les personnes ainsi que les actions effectuées : il s’agit des principaux éléments qu’il vous faudra indiquer sur votre feuille.
Vient ensuite la séance d’interprétation de votre rêve.
Chaque rêves est donc constitué de nombreux symboles qu’il va falloir prendre en considération afin d’en retirer une conclusion pertinente sur le message délivré par l’inconscient.

L’hypnothérapeute HUMANISTE, un professionnel à votre écoute

L’hypnothérapeute Humaniste est un professionnel de l’hypnose qui intervient pour lutter contre de nombreux maux tels que le stress, les addictions, les troubles du sommeil, etc.
Il utilise des techniques d’Hypnose basé sur la thérapie symbolique simple et avancé. Il est donc tout à fait indiqué de faire appel à ses services dans l’objectif d’interpréter ce que vous ressentez lorsque vous rêvez ainsi que le sens de votre rêve.
Une fois que vous lui aurez exposé votre problématique, en vous aidant des notes que vous aurez prises lors de vos réveils, la séance d’interprétation de votre rêve pourra commencer.